Date de création :                          

1er juillet 1954 par Décret n° 436 du Haut Commissaire de la République Française au Cameroun

Superficie :                                     

965 km²

Population :                                    

30 860 habitants (source : BUCREP)

Ethnies :                                          

Bassa

Nombre de villages :                     

30 : Eséka-Village, Song Badjeck, Mahomy, Lipombe, Nguibassal1, Makomol, Bitoutouck,  Milongo, Manguéngues, Song-Hot, Bonbe1, Song-Nweck, Song Bassong, Limoug Lihog, Mamb-Kellé, Bogso, Song-Ndeng, Minloh, Souhe, Mandjack, Bonbe2, Djogob, Song-Bikun, Mouanda, Mapan, Pouth-Kellé N’jock, Nguibassal2, Mintanye, Ngog-Tos.

Nombre de quartiers dans l’espace urbain

16 : Likabo, SNEC Aviation, Tetem, Briqueterie, Permanence, Eséka2, Camp-Fonctionnaire, Adna, Malla, Lycée, Boondjock, Log-Bikong, Mosquée, Cercle Municipale, Pombe1.

Activités économiques :         

l’Agriculture, le Commerce, l’Elevage (le petit bétail notamment) et la Pêche (pisciculture).

Infrastructures sociales :             

Ecoles primaires (30), écoles Maternelles (05), Lycées (04) dont (01) Technique, CETIC (03), CES (01), Centre social (01), Hôpital de District (01), Hôpital départemental (01), CSI (04), clinique privée (02).

Conseillers Municipaux

25

Patrimoine communal

Bureau Mairie, Cercle Municipal, Marché B avec 30 boutiques, Marché A (hangar) 40 Comptoirs marchands, 01 Menuiserie, 01 Camion benne

Réseau de relation :                    

PNDP, FEICOM, GIZ, CVUC, SYNCONYK, CTFC, ASAFRO, SNV.

Principales forces :             

Une forte élite intellectuelle et entreprenante ; un Exécutif Communal jeune et dynamique ; un personnel communal relativement bien formé ; présence du chemin de fer sur 40 km ; présence de nombreux cours d’eau ; carrefour menant vers les Régions du Sud et du Littoral.

Principales faiblesses :               

Bâtiment tenant lieu de bureau de la Mairie indigne pour une Commune de Chef lieu de Département ; le déficit de communication interne ; les revenus propres de la Commune relativement faibles. Axe bitumée d’Eséka – Boumnyébél très défectueux. La Commune ne dispose d’aucun titre foncier même sur les terrains abritant ses services.

Opportunités :                              

Existence de 55 km de route bitumée ; présence des sites touristiques ; possibilité de production de l’énergie hydro-électrique à partir des chutes de N’jock ; présence des carrières de pierre ; présence des espaces de Forêts inexploités.

Obstacles :                     

Le mauvais état des routes de la Commune ; l’incivisme fiscal ; le relief très accidenté.